étude randomisée, en double aveugle, de phase III sur le pembrolizumab versus placebo en association avec une chimiothérapie en situation néoadjuvante et en association avec un traitement hormonal en situation adjuvante dans le cancer du sein (ER+/HER2-) à haut risque

Essai clinique

Type : Industriel
Statut dans le centre : Ouvert
Phase : III
Étape du traitement/prise en charge : Thérapie ciblée
Date d'ouverture : 27/12/2018
Date clôture : 24/01/2031
Promoteur : Merck Sharp & Dohme Corp.
Résumé :

Le but de cette étude est d’évaluer l’efficacité et la sécurité du pembrolizumab (MK-3475) versus placebo en association avec une chimiothérapie néoadjuvante (préopératoire) et une endocrinothérapie adjuvante (postopératoire) pour le traitement du cancer du sein ER+/ HER- à haut risque.

Cette étude a le potentiel d’établir un nouveau modèle de traitement permettant d’obtenir de meilleurs résultats à long terme et peut-être des taux de guérison plus élevés pour une sous-population de patients atteints d »un cancer du sein agressif ER+/ HER2- de stade précoce.

Les principales hypothèses de l'étude sont les suivantes:

  • le pembrolizumab est supérieur au placebo, associé au traitement anticancéreux néoadjuvant spécifié dans le protocole, évalué par le taux de réponse complète pathologique (pCR) défini par le pathologiste local
  • le pembrolizumab est supérieur au placebo (tous deux en association avec les traitements anticancéreux adjuvants et adjuvants spécifiés dans le protocole), évalués par la survie sans événement (EFS), telle que déterminée par l'investigateur. L’étude est considérée comme ayant atteint son objectif principal si le pembrolizumab est supérieur au placebo en ce qui concerne le pCR (ypT0 / Tis ypN0) ou l’EFS.

Domaines/spécialités :
  • Cancer du sein
Biomarqueurs :
  • HER2
  • ER
Pathologies :
  • Tumeur maligne du sein - Cim10 : C50
Liens externes :

Critères de population

Sexe : Homme et femme
Age minimum : 18 ans
Critères d’inclusion :

Patient présentant : 

  • Un adénocarcinome canalaire mammaire invasif localisé, confirmé par l'anatomopathologiste local, incluant soit un stade T1c-T2 (taille de la tumeur ≥ 2 cm),  un stade ganglionnaire clinique (cN) 1-cN2 ou T3-T4, cN0-cN2.
  • Un cancer du sein ER + / HER2-, de grade 3 d'histologie canalaire confirmé par le laboratoire centralisé, selon les plus récentes recommandations de la Société américaine d'oncologie clinique / College of American Pathologist.
  • Une biopsie au trocart nouvelle ou récemment obtenue, comprenant plusieurs fragments, prélevés à partir de la ou des tumeur(s) du sein primitive(s) pour la détemrination par le laboratoire centralisée du statut HR (ER et récpeteur de la progestérone), HER2 et PD-L1.
  • Un indice de performance ECOG de 0 ou 1 évalué dans les 10 jours précédant le début du traitement à l'étude.
  • Les participants de sexe masculin doivent accepter d'utiliser un moyen de contraception pendant la période de traitement et pendant au moins 12 mois (pour les participants ayant reçu du cyclophosphamide) ou 6 mois (pour les participants n'ayant pas reçu de cyclophosphamide) après la dernière dose du traitement à l'étude et s'abstenir de faire don de sperme au cours de cette période. période.
  • Les participantes doivent accepter d'utiliser une contraception efficace pendant la période de traitement et pendant au moins 12 mois (pour les participantes ayant reçu du cyclophosphamide) ou 6 mois (pour les participantes n'ayant pas reçu de cyclophosphamide) après la dernière dose du traitement à l'étude avec du pembrolizumab ou un placebo.
  • Consentement éclairé par écrit pour l'étude 
  • une fonction des organes adéquate
Critères d’exclusion :

Patient présentant :

  • Des antécédents de pneumonite inflammatoire non infectieuse ayant nécessité un traitement par des corticoïdes ou présentant auctuellement une pneumopathie inflammatoire.
  • Un cancer du sein avec histologie lobulaire.
  • Un cancer du sein bilatéral invasif
  • Un cancer du sein métastatique (stade IV).
  • Cancer du sein multicentrique (présence de plus d'une tumeur dans différents quadrants du sein).
  • La stadification des ganglions lymphatiques suivants est-elle conforme aux critères de stadification en vigueur de l'American Joint Committee on Cancer (AJCC) pour la stadification du cancer du sein, sur la base d'une évaluation radiologique et / ou clinique: cN3, cN3a, cN3b ou cN3c.
  • Est atteint d'un cancer du sein avec récepteurs à progestérone positifs pour ER.
  • A subi une biopsie excisionnelle de la tumeur primitive et / ou des ganglions axillaires ou a subi une biopsie du ganglion sentinelle avant le traitement à l'étude.
  • A une tumeur maligne additionnelle, invasive, connue, qui progresse ou qui nécessite un traitement actif au cours des 5 dernières années.
  • A un diagnostic d'immunodéficience ou reçoit un traitement systémique chronique aux stéroïdes (dose supérieure à 10 mg d'équivalent prednisone par jour) ou à toute autre forme de traitement immunosuppresseur dans les 7 jours précédant la première dose du traitement à l'étude.
  • Maladie auto-immune active nécessitant un traitement systémique au cours des 2 dernières années (c.-à-d. Utilisation d'agents modificateurs de la maladie, de corticostéroïdes ou d'immunosuppresseurs) Remarque: Traitement substitutif (par exemple, thyroxine, insuline ou traitement de remplacement corticostéroïde physiologique des surrénales ou de l'hypophyse insuffisance) n'est pas considéré comme une forme de traitement systémique.
  • A des antécédents connus de tuberculose active (Bacillus tuberculosis).
  • A une infection active nécessitant un traitement systémique.
  • La fraction d'éjection ventriculaire gauche (FEVG) est <50% ou inférieure à la limite normale de l'établissement, telle qu'évaluée par un échocardiogramme (ECHO) ou une acquisition par acquisition multiguée (MUGA) réalisée lors du dépistage.
  • A une autre maladie cardiaque importante, telle que: 1) Antécédents d'infarctus du myocarde, de syndrome coronarien aigu ou d'angioplastie coronaire / endoprothèse vasculaire / pontage au cours des 6 derniers mois; ou 2) Insuffisance cardiaque congestive (CHF) de classe II-IV de la New York Heart Association (NYHA) ou antécédents de classe III ou IV de CHF NYHA.
  • A des antécédents connus d'infection par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH).
  • A des antécédents connus d'hépatite B ou d'infection par le virus de l'hépatite C active connue.
  • A déjà reçu un traitement contre le cancer du sein.
  • A déjà reçu un traitement avec une protéine de mort cellulaire anti-programmée 1 (anti-PD-1), un ligand de mort cellulaire anti-programmé 1 (anti-PD-L1) ou un agent anti-PD-L2 ou avec un agent dirigé contre un autre récepteur de cellules T stimulant ou co-inhibiteur (par exemple, la protéine 4 [CTLA-4] associée aux lymphocytes T cytotoxiques, OX 40, CD137).
  • A reçu un vaccin vivant dans les 30 jours précédant la première dose du traitement à l'étude.
  • Hypersensibilité sévère (≥Grade 3) à l’un des composants ou excipients utilisés dans les traitements à l’étude.
  • Est / était inscrit à une étude sur un agent expérimental et a reçu un traitement ou a utilisé un dispositif expérimental dans les 4 semaines (12 mois pour un agent expérimental ou un dispositif anticancéreux ou antiprolifératif) avant la première dose du traitement à l'étude.
  • Si vous êtes enceinte, allaitez ou envisagez de concevoir ou de donner naissance à un enfant pendant la durée prévue de l'étude, à compter de la visite de dépistage jusqu'à 12 mois (pour les participants ayant reçu de la cyclophosphamide) ou 6 mois (pour les participants n'ayant pas reçu de cyclophosphamide) après le dernier traitement. dose de traitement à l'étude.

Centre d'investigation

Nom : Hôpital de Mercy - CHR Metz-Thionville
Ville : METZ (57)
RESPONSABLE MÉDICAL
Aucun responsable médical renseigné
CONTACT TECHNIQUE
Nom : HUGUENIN
Prénom : Gabriel
Téléphone : 03 87 55 77 65
Email : projet-recherche@chr-metz-thionville.fr

Référentiels Oncologik

  • Sein (principes de prise en charge)