Etude de phase 2, évaluant l’efficacité de combinaisons d’immunothérapies personnalisées, chez des patients ayant un adénocarcinome de l’estomac métastatique ou avancé en rechute

Essai clinique

Type : Académique
Statut : Ouvert
Phase : II
Étape du traitement : Thérapie ciblée
Date d'ouverture : 19/03/2021
Date clôture : 26/10/2023
Promoteur : Hospices Civils de Lyon
Progression du cancer: Loco-régional
Résumé :

Il s’agit d’une étude de phase 2, non randomisée et multicentrique.
Les patients sont répartis en 3 groupes selon les altérations moléculaires des tumeurs.

- Groupe 1 : Les patients ayant des tumeurs EBV positives ou des tumeurs microsatellites instables reçoivent de l’atézolizumab toutes les 3 semaines associé à de l’ipatasertib tous les jours.
- Groupe 2 : Les patients ayant des tumeurs génomiquement stables reçoivent de l’atézolizumab associé à du bévacizumab toutes les 3 semaines.
- Groupe 3 : Les patients ayant des tumeurs avec instabilité chromosomique reçoivent le même schéma thérapeutique que les patients du groupe 2.
Une biopsie tumorale est réalisée avant le début du traitement pour évaluer le sous-type moléculaire de la tumeur. Des examens cliniques sont réalisés au préalable puis toutes les 3 semaines. Des examens d’imagerie, par scanner thoraco-abdomino-pelvien sont également réalisés au préalable puis toutes les 9 semaines.
Le traitement est répété jusqu’à progression de la maladie ou toxicité inacceptable.

Domaines/spécialités :
  • Cancers digestifs
    • Estomac
Pathologies :
  • Tumeur maligne de l'estomac - Cim10 : C16
Liens externes :

Critères de population

Sexe : Homme et femme
Age minimum : 18 ans
Critères d’inclusion :
  • Adénocarcinomes gastriques ou adénocarcinomes de la jonction gastro-oesophagienne, métastatiques ou avancés en rechute, histologiquement et/ou cytologiquement documentés, prétraités par une chimiothérapie à base de platine et de fluoropyrimidine (les patients, dont la tumeur est HER2 positive auront préalablement reçu un traitement par trastuzumab, sauf contre-indication).
  • Maladie mesurable selon les critères RECIST V1.1.
  • Progression documentée de la maladie.
  • Lésion tumorale accessible (lésion primitive ou métastases) pour la réalisation d’une biopsie dédiée à l’essai.
  • Classe A du score de Child-Pugh.
  • Indice de performance ≤ 1 (OMS).
  • Fonction hématologique : polynucléaires neutrophiles ≥ 1,5 x 109/L, plaquettes ≥ 100 x 109/L, hémoglobine ≥ 9 g/dL.
  • Fonction hépatique : bilirubine ≤ 1,5 x LSN sauf pour un sujet atteint du syndrome de Gilbert, transaminases ≤ 2.5 x LSN, phosphatase alcaline ≤ 2,5 x LSN ou ≤ 5 x LSN si présence de métastases osseuses, albumine > 2,5 mg/dL.
  • Fonction rénale : débit de filtration glomérulaire ≥ 60 mL/min estimé par l’équation CKD-EPI (ou selon la méthode de référence telle que iohexol ou technique isotopique), protéinurie sur bandelette urinaire
  • Fonction cardiaque : pression artérielle normale ou hypertension traitée et contrôlée (tension systolique ≤ 140 mmHg et/ou diastolique ≤ 90 mmHg), fraction d’éjection ventriculaire gauche ≥ 50% par échocardiographie ou MUGA dans les 28 jours avant le début du traitement.
  • Test de grossesse sérique négatif dans les 8 jours précédant l’initiation du traitement à l’étude.
  • Accepter d’utiliser des méthodes contraceptives avec un faible taux d’échec (
  • Patient affilié ou bénéficiaire d’un régime de sécurité sociale.
  • Consentement éclairé signé.
Critères d’exclusion :
  • Infection active nécessitant des antibiotiques par voie intraveineuse au 1er jour du cycle 1.
  • Hémorragie digestive active dans les 3 mois précédant l’inclusion.
  • Neuropathie périphérique de grade ≥ 3 selon la classification NCI-CTCAE V5.0.
  • Hypercholestérolémie ou hypertriglycéridémie de grade ≥ 2 non contrôlée.
  • Maladie pulmonaire intrinsèque symptomatique ou atteinte tumorale étendue des poumons, entraînant une dyspnée au repos.
  • Pathologie intercurrente non contrôlée, y compris mais non limité à infection en cours ou active, hypertension non contrôlée, angine de poitrine instable, arythmie cardiaque non contrôlée, insuffisance cardiaque congestive de classe III ou IV selon la New York Heart Association, maladie cardiaque ischémique active, infarctus du myocarde dans les 6 mois précédant l’inclusion, diabète non contrôlé, ulcère gastrique ou duodénal diagnostiqué dans les 6 mois précédant l’inclusion, maladie hépatique ou rénale chronique, ou malnutrition sévère.
  • Présence ou antécédent de maladie inflammatoire ou auto-immune (incluant maladie intestinale inflammatoire [ex : colite ou maladie de Crohn], diverticulite [à l’exception de la diverticulose], lupus érythémateux systémique, sarcoïdose, maladie de Wegener [granulomatose avec polyangéite], maladie de Graves, arthrite rhumatoïde, hypophysite, uvéite, etc). Les exceptions à ce critère sont les suivantes : patients avec vitiligo ou alopécie ; patients avec un hypothyroïdisme (e.g. maladie de Hashimoto) stable sous hormonothérapie substitutive ; toute affection cutanée chronique ne nécessitant pas de traitement systémique ; patients sans maladie active au cours des 5 dernières années peuvent être inclus, mais uniquement après consultation avec le médecin de l'étude.
  • Condition médicale nécessitant un traitement chronique par corticoïdes systémiques ou tout autre traitement immunosuppresseur. Par exemple, les patients atteints d’une maladie auto-immune nécessitant des corticoïdes systémiques ou des agents immunosuppresseurs doivent être exclus. L’hormonothérapie substitutive (e.g. thyroxine ou corticoïdes physiologiques en cas d’insuffisance surrénale ou hypophysaire…) n'est pas considérée comme une forme de traitement systémique.
  • Prédisposition congénitale aux hémorragies, une coagulopathie acquise ou recevant un anticoagulant à pleine dose pour le traitement d’un évènement thromboembolique (excepté une héparine de bas poids moléculaire).
  • Antécédent de fistule abdominale, perforation gastro-intestinale et/ou abcès intra-abdominal dans les 6 mois précédant l’inclusion.
  • Antécédent de diabète de type 1 ou de type 2 nécessitant de l’insuline.
  • Antécédent d’allergie sévère, choc anaphylactique ou réactions d'hypersensibilité aux anticorps chimériques ou humanisés ou aux protéines de fusion, ou aux produits des cellules ovariennes de hamster Chinois (CHO), ou à la substance active ou à l’un des excipients de lopéramide.
  • Deuxième cancer actif, potentiellement mortel.
  • Autre tumeur maligne au cours des 5 dernières années, à l’exception d’un cancer de la peau non-mélanome adéquatement traité, d’un cancer in situ du col de l’utérus traité curativement, d’un carcinome canalaire in situ (CCIS). Un patient avec des antécédents de tumeur maligne localisée et diagnostiquée il y a plus de 5 ans peut être éligible s’il a terminé son traitement systémique adjuvant et s’il est en rémission complète.
  • Patients précédemment traités par l’un des médicaments expérimentaux, ou par une autre immunothérapie anti-cancéreuse systémique (anti-PD1, anti-PDL1, anti-CTLA4…) ou par le ramucirumab.
  • Administration d’un vaccin vivant atténué dans les 28 jours précédant le début du traitement à l’étude.
  • Radiothérapie dans les 28 jours précédant l’inclusion excepté une radiothérapie palliative si les patients ont récupéré de tous les effets aigus réversibles.
  • Chirurgie majeure dans les 28 jours précédant le 1er jour du cycle 1.
  • Patients présentant un effet toxique cliniquement significatif (grade ≥ 1) et non résolu d’un précédent traitement, à l’exception d’une alopécie ou d’une neuropathie périphérique de Grade ≤ 2.
  • Participation à une autre recherche interventionnelle qui pourrait interférer avec l’efficacité des médicaments expérimentaux.
  • Hypersensibilité connue à l’un des composants de l’atezolizumab du bevacizumab ou de l’ipatasertib.
  • Sérologie VIH, VHB ou VHC positive.
  • Femme enceinte ou en cours d’allaitement.

Centre d'investigation

En cours
Nom : Centre Georges François Leclerc - CGFL
Ville : DIJON (21)
RESPONSABLE MÉDICAL
Nom : Pr GHIRINGHELLI
Prénom : François
Téléphone : Non disponible
Email : fghiringhelli@cgfl.fr
CONTACT TECHNIQUE
Aucun contact technique renseigné

Référentiels Oncologik

  • Estomac