Etude de phase III évaluant l'association de l'apalutamide, une radiothérapie et un agoniste de la LH-RH chez les patients atteints de cancer de la prostate à haut risque de rechute biochimique post-prostatectomie

Essai clinique

Type : Académique
Statut dans le centre : Ouvert
Phase : III
Étape du traitement/prise en charge : Rechute
Date d'ouverture : 17/03/2020
Date clôture : 28/09/2028
Promoteur : UNICANCER
Résumé :

Il s'agit d'une étude de phase III multicentrique, randomisée et ouverte, comparant l'efficacité et l'innocuité de l'apatulamide combiné à une radiothérapie de sauvetage (SRT) et une thérapie de privation des androgènes (ADT) par rapport à une SRT et une ADT concomitantes chez les patients atteints de cancer de la prostate à haut risque de rechute biochimique post-prostatectomie.

Le but de l'étude CARLHA-2 est de déterminer si la combinaison d'apalutamide avec 6 mois d'agonistes de la LHRH et la radiothérapie entraîne une amélioration de la survie sans progression (PFS) par rapport à la combinaison de 6 mois d'agonistes de la LHRH avec la radiothérapie en post-prostatectomie.

La prostatectomie radicale doit avoir été effectuée au moins 6 mois avant l'inclusion et ne fait pas partie de cette étude.

Les patients après prostatectomie radicale et en rechute biochimique seront randomisés dans un rapport 1: 1 pour recevoir soit 6 mois d'agonistes de LHRH + SRT ou 6 mois d'agonistes de LHRH + SRT + 6 mois d'apalutamide.

Les variables de stratification incluent le score de Gleason, l'antigène spécifique de la prostate (PSA), les marges de résection négatives, l'extension aux vésicules séminales et le temps de doublement du PSA.

Domaines/spécialités :
  • Cancers uro-génitaux
    • Prostate
Pathologies :
  • Tumeur maligne de la prostate - Cim10 : C61
Liens externes :

Critères de population

Sexe : Homme
Age minimum : 18 ans
Age maximum : 80
Critères d’inclusion :
  • Les patients doivent avoir signé un formulaire de consentement éclairé écrit avant toute procédure spécifique à l'essai
  • Âge ≥ 18 ans et ≤ 80 ans
  • Diagnostic histologiquement confirmé d'un adénocarcinome de la prostate traité principalement par prostatectomie radicale
  • Pathologiquement prouvé négatif pour les ganglions lymphatiques par lymphadénectomie pelvienne (N0) ou statut ganglionnaire pathologiquement inconnu (ganglions lymphatiques pelviens non disséqués [Nx])
  • Stade tumoral pT2, pT3 ou pT4 * (* uniquement en cas d'atteinte cervico-vésicale)
  • Les patients ne doivent présenter aucun signe clinique et radiologique (tomodensitométrie 18FCH-TEP ou 68Ga-PSMA-TEP) de maladie métastatique. Les patients présentant une rechute locale détectée par tomodensitométrie TEP peuvent être randomisés
  • Statut de performance du Eastern Cooperative Oncology Group (ECOG) ≤1
  • PSA ≤0,5 ng / mL après prostatectomie radicale (dosage effectué dans les 3 mois suivant la chirurgie)
  • PSA ≥0,2 ng / mL et ≤2 ng / mL au moment de la randomisation avec une élévation du PSA sur trois dosages consécutifs
  • Au moins 3 mois entre la prostatectomie radicale et l'inclusion
  • Caractéristiques à haut risque telles que définies par au moins l'une de ces caractéristiques: PSA à rechute> 0,5 ng / mL ou score de Gleason> 7 ou stade tumoral pT3b ou marges de résection R0 ou PSA temps de doublement ≤ 6 mois
  • Fonction rénale adéquate: créatinine sérique <1,5 x limite supérieure de la normale (LSN) ou clairance corrigée de la créatinine calculée ≥ 60 ml / min selon la formule de Cockcroft-Gault, créatinémie <2 LSN
  • Fonction hépatique adéquate: bilirubine totale ≤ 1,5 x LSN (sauf si le syndrome de Gilbert est documenté), aspartate aminotransférase (AST) et alanine aminotransférase (ALT) ≤ 2,5 x ULN
  • Pour les patients avec allongement de l'intervalle QTc <500 ms, l'inclusion doit être envisagée après une évaluation étroite des avantages / risques et des conseils du cardiologue
  • Les patientes ayant des partenaires féminines en âge de procréer doivent accepter d'utiliser une méthode contraceptive efficace pendant la période de traitement et pendant 3 mois après la dernière dose d'apalutamide ou pendant 6 mois après la dernière fraction de radiothérapie.
  • Les patients doivent être disposés et capables de se conformer au protocole pendant toute la durée de l'étude, y compris les traitements et les visites et examens programmés
  • Les patients doivent être affiliés au système de sécurité sociale
Critères d’exclusion :
  • Atteinte histologique prouvée des ganglions lymphatiques lors de la lymphadénectomie initiale: pN1, pN2, pN3
  • Traitement antérieur par hormonothérapie du cancer de la prostate
  • Histologie autre que l'adénocarcinome
  • Castration chirurgicale ou chimique
  • Autre tumeur maligne, à l'exception d'un carcinome basocellulaire de la peau correctement traité ou d'une autre tumeur maligne dont le patient est guéri depuis au moins 5 ans
  • Radiothérapie pelvienne réalisée précedemment
  • Antécédents de maladie inflammatoire de l'intestin ou de tout syndrome ou conditions de malabsorption qui pourraient interférer avec l'absorption entérale
  • Hypertension non contrôlée (définie comme une pression artérielle systolique (TA) ≥140 mmHg ou une PA diastolique ≥90 mmHg). Les patients ayant des antécédents d'hypertension sont autorisés à condition que la pression artérielle soit contrôlée par un traitement antihypertenseur.
  • Antécédents cliniquement significatifs de maladie hépatique compatible avec la classe Child-Pugh B ou C
  • Antécédents de crise ou état pouvant prédisposer à la crise (y compris, mais sans s'y limiter, accident vasculaire cérébral antérieur, attaque ischémique transitoire ou perte de conscience ≤ 1 an avant la randomisation; malformation artérioveineuse cérébrale ou masses intracrâniennes telles que les schwannomes et les méningiomes qui causent œdème ou effet de masse)
  • Les médicaments connus pour abaisser le seuil de saisie doivent être interrompus ou remplacés au moins 4 semaines avant l'entrée dans l'étude.
  • Angor sévère ou instable, infarctus du myocarde, insuffisance cardiaque congestive symptomatique, événements thromboemboliques artériels ou veineux (par exemple embolie pulmonaire, accident vasculaire cérébral, y compris crises ischémiques transitoires) ou arythmies ventriculaires cliniquement significatives dans les 6 mois précédant la randomisation
  • Certains facteurs de risque de rythme cardiaque anormal / allongement de l'intervalle QT: torsade de pointes arythmies ventriculaires (par exemple, insuffisance cardiaque, hypokaliémie ou antécédents familiaux de syndrome du QT long), un intervalle QT ou QT corrigé (QTc)> 500 ms au départ
  • Médicaments connus pour prolonger l'intervalle QTc
  • Hypersensibilité connue à l'apalutamide ou à l'un de ses composants
  • Galactosémie, malabsorption du glucose-galactose ou déficit en lactase
  • Incapacité ou volonté d'avaler des médicaments oraux
  • Personne privée de liberté ou placée sous l'autorité d'un tuteur
  • Patients déjà inclus dans un autre essai thérapeutique avec un médicament expérimental ou ayant reçu un médicament expérimental dans les 30 jours avant l'inclusion

Centres d'investigation

Nom : Institut Jean Godinot
Ville : REIMS
RESPONSABLE MÉDICAL
Aucun responsable médical renseigné
CONTACT TECHNIQUE
Nom : Mme MEUNIER
Prénom : Sandrine
Téléphone : 03 26 50 44 85
Email : sandrine.meunier@reims.unicancer.fr
Nom : Centre Georges François Leclerc - CGFL
Ville : DIJON (21)
RESPONSABLE MÉDICAL
Nom : Dr CREHANGE
Prénom : Gilles
Téléphone : Non disponible
Email : gcrehange@cgfl.fr
CONTACT TECHNIQUE
Nom : BATAILLARD
Prénom : Philippe
Téléphone : 03 45 34 81 37
Email : pbataillard@cgfl.fr

Référentiels Oncologik

  • Prostate