Etude de phase III évaluant l'efficacité et innocuité du pembrolizumab (MK-3475) plus enzalutamide associés à une thérapie par privation androgénique (ADT) versus placebo plus enzalutamide associé à ADT chez les patients atteints d'un cancer de la prostate métastatique hormono-sensible

Essai clinique

Type : Industriel
Statut dans le centre : Ouvert
Phase : III
Étape du traitement/prise en charge : Stade métastatique 1er ligne
Date d'ouverture : 12/02/2020
Date clôture : 02/07/2026
Promoteur : Merck Sharp & Dohme
Résumé :

Cette étude évaluera l'efficacité et l'innocuité du pembrolizumab plus enzalutamide plus ADT versus placebo plus enzalutamide plus ADT chez les patients atteints d'un cancer de la prostate métastatique hormono-sensible. L'hypothèse principale est que, chez les patients atteints de cancer de la prostate métastatique hormono-sensible, la combinaison de pembrolizumab plus enzalutamide plus ADT est supérieure au placebo plus enzalutamide plus ADT par rapport à : 

1) la survie sans progression radiographique (rPFS) selon le groupe de travail sur le cancer de la prostate (PCWG)

2) la survie globale (OS).

 

Domaines/spécialités :
  • Cancers uro-génitaux
    • Prostate
Biomarqueurs :
  • PD-1
Pathologies :
  • Tumeur maligne de la prostate - Cim10 : C61
Liens externes :

Critères de population

Sexe : Homme
Age minimum : 18 ans
Critères d’inclusion :
  • Patients masculins atteints d'un adénocarcinome de la prostate confirmé histologiquement ou cytologiquement sans histologie à petites cellules
  • Avoir une maladie métastatique évaluée par l'investigateur et vérifiée par le BICR par ≥ 2 lésions osseuses sur la scintigraphie osseuse et / ou une maladie viscérale par tomodensitométrie / imagerie par résonance magnétique (CT / IRM)
  • Etre désireux de maintenir une ADT continue avec un agoniste ou un antagoniste de la LHRH pendant le traitement à l'étude ou avoir des antécédents d'orchidectomie bilatérale
  • Avoir un statut de performance Eastern Cooperative Oncology Group (ECOG) de 0 ou 1 évalué dans les 10 jours suivant la randomisation
  • Les patients recevant un traitement de résorption osseuse (y compris, mais sans s'y limiter, le bisphosphonate ou le denosumab) doivent avoir reçu des doses stables avant la randomisation
  • Avoir une fonction d'organe adéquate
  • Avoir fourni une biopsie de base ou excisionnelle nouvellement obtenue (obtenue dans les 12 mois suivant le dépistage) à partir de tissus mous non irradiés auparavant (les échantillons de tumeurs évoluant dans un site de rayonnement antérieur sont autorisés). Les patients atteints d'une maladie osseuse seule ou à prédominance osseuse peuvent fournir un échantillon de biopsie osseuse
  • Les patients masculins doivent accepter ce qui suit pendant la période d'intervention et pendant au moins 120 jours après la dernière dose d'intervention de l'étude:
    • s'abstenir de donner du sperme PLUS soit s'abstenir de rapports hétérosexuels et accepter de rester abstinents
    • OU accepter d'utiliser une contraception, sauf confirmation être azoospermique
  • Les patients masculins doivent accepter d'utiliser un préservatif masculin lors de toute activité permettant le passage de l'éjaculation à une autre personne de tout sexe
Critères d’exclusion :
  • Avoir une tumeur maligne supplémentaire connue qui progresse ou qui a nécessité un traitement actif au cours des 3 dernières années
  • Avoir une maladie auto-immune active qui a nécessité un traitement systémique au cours des 2 dernières années
  • Avoir un diagnostic d'immunodéficience ou suivre une corticothérapie systémique chronique
  • Avoir subi une intervention chirurgicale majeure, y compris une intervention locale de la prostate (à l'exclusion de la biopsie de la prostate) dans les 28 jours avant la randomisation et n'avoir pas récupéré adéquatement des toxicités et / ou des complications
  • Avoir un trouble gastro-intestinal affectant l'absorption ou être incapable d'avaler des comprimés / gélules
  • Avoir une infection active (y compris la tuberculose) nécessitant un traitement systémique
  • Avoir des antécédents de pneumonite (non infectieuse) nécessitant des stéroïdes ou présenter une pneumonite actuelle
  • Avoir une infection active connue par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH), le virus de l'hépatite B (VHB) ou le virus de l'hépatite C (VHC)
  • Présenter (ou être suspecté de présenter) des métastases du système nerveux central (SNC) et / ou une méningite carcinomateuse
  • A des antécédents de crise ou toute autre condition qui peut prédisposer à la saisie
  • Avoir des antécédents de perte de conscience dans les 12 mois suivant le dépistage
  • Avoir eu un infarctus du myocarde ou une angine de poitrine incontrôlée dans les 6 mois précédant la randomisation, ou avoir une insuffisance cardiaque congestive de classe III ou IV de la New York Heart Association ou des antécédents d'insuffisance cardiaque congestive de classe III ou IV de la New York Heart Association
  • Avoir une hypotension (pression artérielle systolique <86 millimètres de mercure [mmHg]) ou une hypertension non contrôlée (pression artérielle systolique> 170 mmHg ou tension artérielle diastolique> 105 mmHg) lors de la visite de dépistage
  • Avoir des antécédents d'arythmies ventriculaires cliniquement significatives
  • Présenter une hypersensibilité au pembrolizumab et / ou à l'enzalutamide et / ou à l'un de leurs excipients
  • Avoir déjà reçu de l'ADT en tant que traitement néoadjuvant / adjuvant pour le cancer de la prostate non métastatique pendant> 39 mois ou dans les 9 mois précédant la randomisation ou avec des signes de progression de la maladie lors de l'ADT
  • Avoir déjà reçu un traitement avec un agent hormonal de nouvelle génération (p. Ex., Abiratérone, enzalutamide, apalutamide, darolutamide)
  • Avoir déjà reçu un traitement avec un agent anti-mort cellulaire programmé-1 (anti-PD-1), un anti-programmé mort cellulaire ligand 1 (anti-PD-L1) ou anti PD-L2 ou avec un agent dirigé vers un autre récepteur de cellules T stimulateur ou co-inhibiteur
  • Avoir reçu un vaccin vivant dans les 30 jours avant la randomisation
  • Avoir une scintigraphie osseuse "superscan"
  • Avoir subi une greffe de tissu allogène / d'organe solide
  • S'attendre à concevoir ou à engendrer des enfants pendant la durée prévue de l'étude, en commençant par la visite d'inclusion jusqu'à 120 jours après la dernière dose de traitement de l'étude
  • Avoir déjà reçu une pharmacothérapie, une radiothérapie ou une intervention chirurgicale pour un cancer de la prostate métastatique, avec les exceptions suivantes:
    • Jusqu'à 3 mois d'ADT ou d'orchidectomie avec ou sans antiandrogènes de première génération simultanés, si le patient n'a pas été traité par docétaxel
    • Peut avoir 1 cycle de radiothérapie palliative ou de thérapie chirurgicale pour traiter les symptômes résultant d'une maladie métastatique s'il a été administré au moins 4 semaines avant la randomisation
    • Pour les participants avec une maladie métastatique de faible volume, peut avoir 1 cours de radiothérapie définitive si elle a été administrée au moins 4 semaines avant la randomisation
    • Jusqu'à 6 cycles de traitement par docétaxel avec administration du traitement final achevée dans les 2 mois suivant la randomisation et aucun signe de progression de la maladie. Chez ces participants, jusqu'à 6 mois d'ADT autorisés

Centres d'investigation

Nom : Hôpitaux Universitaires de Strasbourg
Ville : STRASBOURG (67)
RESPONSABLE MÉDICAL
Nom : Dr BARTHELEMY
Prénom : Philippe
Téléphone : Non disponible
Email : p.barthelemy@icans.eu
CONTACT TECHNIQUE
Nom : ROBERT
Prénom : Anais
Téléphone : Non disponible
Email : anais.robert@chru-strasbourg.fr
Nom : ETIENNE
Prénom : Hélène
Téléphone : Non disponible
Email : Helene.ETIENNE@chru-strasbourg.fr
Nom : CHRU de Besançon
Ville : BESANÇON (25)
RESPONSABLE MÉDICAL
Aucun responsable médical renseigné
CONTACT TECHNIQUE
Nom : BERTHOD
Prénom : Diane
Téléphone : 03 70 63 24 03
Email : dberthod@chu-besancon.fr

Référentiels Oncologik

  • Prostate