Etude prospective évaluant les caractéristiques intrinsèques de la détection de l’ADN tumoral circulant plasmatique comme test de dépistage de rechute dans les 6 mois suivant le test chez des patients en cours de suivi ayant été traités curativement pour un cancer pelvien HPV-induit

Essai clinique

Type : Institutionnel
Statut : Ouvert
Phase : IV
Étape de prise en charge : Autres
Date d'ouverture : 24/01/2019
Date clôture : 01/12/2023
Promoteur : Institut Curie
Résumé :

Les cancers pelviens ou gynécologiques regroupent les tumeurs de l'appareil génital féminin ou masculin et du canal anal. La plupart de ces cancers est due à l’intégration dans l’ADN des cellules cancéreuses de certains virus appelés papillomavirus (HPV). Lorsqu’une tumeur est présente, des morceaux d’ADN issus des cellules de cette tumeur sont transportés dans tout l’organisme par la circulation sanguine. C’est ce que l’on appelle l’ADN tumoral circulant (ADNtc). Prélevable à l’aide d’une prise de sang, cet ADNtc peut apporter de nombreuses informations, par exemple sur la nature du cancer, son évolution, sa réponse à un traitement. Un test de dépistage basé sur la détection de l’ADNtc pourrait améliorer la qualité du suivi pour les patients ayant un cancer pelvien lié au virus HPV.

L’objectif de cette étude est d’évaluer la fiabilité d’un test visant à détecter l’ADN tumoral circulant plasmatique comme test de dépistage d’une rechute chez des patients ayant un cancer pelvien induit par le papillomavirus humain.

Une détection d’ADN tumoral circulant sera effectuée pour tous les patients participant à l’étude à chaque visite à l’hôpital pendant 2 ans et demi en l’absence de progression de la maladie. À chaque visite, des résultats cliniques, biologiques et le cas échéant radiologiques et anatomo-pathologiques seront recueillis de manière prospective.

Après la période de suivi de 2 ans et demi, les patients sans progression de la maladie seront suivis pendant 6 mois supplémentaires pour recueillir les informations concernant l’apparition d’une progression de la maladie éventuelle qui surviendrait après leur dernier prélèvement.

Domaines/spécialités :
  • Cancers digestifs
    • Autres cancers digestifs
  • Cancers gynécologiques
    • Col de l’utérus
    • Autres cancers gynécologiques
  • Cancers uro-génitaux
    • Autres cancers uro-génitaux
Pathologies :
  • Tumeur maligne de l'anus et du canal anal - Cim10 : C21
  • Tumeur maligne de la vulve - Cim10 : C51
  • Tumeur maligne du vagin - Cim10 : C52
  • Tumeur maligne du col de l'utérus - Cim10 : C53
Liens externes :

Critères de population

Sexe : Homme et femme
Age minimum : 18 ans
Age maximum : 79
Critères d’inclusion :
  • Âge ≥ 18 ans et
  • Traitement curatif au cours des 3 dernières années pour un cancer du col de l'utérus de HPV-induit de stade 1b3, 1c, 2 ou 3 ou pour un cancer du canal anal, du vagin, de la vulve ou du pénis de stade 2 ou 3.
  • Disponibilité du génotype HPV du cancer traité et/ou disponibilité de tissu tumoral archivé le cas échéant.
  • Suivi prévu pour le patient dans son centre d’inclusion au moins deux fois par an.
  • Patient affilié ou bénéficiaire d’un régime de sécurité sociale.
  • Consentement éclairé signé.
Critères d’exclusion :
  • Présence ou suspicion (d’après un examen clinique ou radiologique) d’une masse tumorale invasive active, par exemple un cancer de stade 4.
  • Toute condition géographique, sociale ou psychologique pouvant empêcher le patient de se conformer aux contraintes du protocole ainsi qu’au suivi de l’étude.
  • Patient privé de liberté, sous tutelle ou curatelle.

Centre d'investigation

Nom : CHRU de Besançon
Ville : BESANÇON (25)
RESPONSABLE MÉDICAL
Aucun responsable médical renseigné
CONTACT TECHNIQUE
Nom : BERTHOD
Prénom : Diane
Téléphone : 03 70 63 24 03
Email : dberthod@chu-besancon.fr

Référentiels Oncologik

  • Tumeurs malignes du pénis
  • Utérus - col
  • Anus