Etude de phase II évaluant le cabozantinib dans le traitement du carcinome à cellules rénales métastatique (mRCC) avec métastases cérébrales

Essai clinique

Type : Institutionnel
Statut : Ouvert
Phase : II
Étape du traitement : Stade métastatique 1er ligne
Date d'ouverture : 29/11/2019
Date clôture : 31/12/2024
Promoteur : Centre Léon Bérard
Progression du cancer: À distance
Résumé :

Il s'agit d'une étude multicentrique, ouverte, exploratoire, à un seul bras, de phase II prospective visant à évaluer l'efficacité et le profil d'innocuité du cabozantinib chez les patients atteints de métastases cérébrales dues à un carcinome rénal métastatique (mRCC).

Le cabozantinib est une petite molécule inhibitrice des tyrosine kinases qui comprend MET (protéine de récepteur du facteur de croissance des hépatocytes), VEGFR (récepteurs du facteur de croissance endothélial vasculaire), AXL, RET (réarrangé pendant la transfection), FLT3 (tyrosine kinase-3 de type Fms), KIT (récepteur du facteur mastocyte/ cellule souche), ROS1, MER, TYRO3, TRKB (récepteur de la tropomyosine kinase B) et TIE-2 (récepteur des angiopoïétines). Semblable à d'autres ITK, le cabozantinib est un inhibiteur réversible compétitif pour l'ATP. Le cabozantinib a ainsi démontré une activité significative dans le carcinome rénal métastatique à cellules claires après l'échec d'un ou 2 inhibiteurs de la tyrosine kinase et est désormais approuvé en deuxième ligne en Europe. Une certaine efficacité a également été démontrée chez les patients en traitement de première intention par rapport au sunitinib.

Les métastases cérébrales dans le cancer du rein sont difficiles à traiter et les thérapies systémiques cytotoxiques ne sont toujours pas utilisées, du fait de la barrière hémato-encéphalique plus ou moins imperméable. L'intérêt du cabozantinib dans les métastases du carcinome à cellules rénales du cerveau est encouragé par 3 cas récents signalant des réponses significatives des métastases cérébrales, y compris une réponse complète des métastases cérébrales dans un cas. De plus, la surexpression des récepteurs MET semble plus fréquente dans les métastases cérébrales que dans les autres sites de tumeurs du carcinome rénal. Le cabozantinib en tant qu'inhibiteur multi-cible, y compris les récepteurs VEGF et MET, suggère qu'il pourrait être une bonne option. Son efficacité dans les métastases cérébrales dues au carcinome à cellules rénales nécessite une évaluation plus approfondie.

Sur cette base, les chercheurs proposent de mener un essai prospectif multicentrique de phase II en ouvert pour évaluer l'efficacité du cabozantinib sur les métastases cérébrales chez les patients atteints de carcinome rénal métastatique.

L'objectif principal est d'évaluer le taux de non progression des métastases cérébrales à  3 mois.

Domaines/spécialités :
  • Cancers uro-génitaux
    • Rein
Pathologies :
  • Tumeur maligne du rein, à l'exception du bassinet - Cim10 : C64
  • Tumeur à évolution imprévisible ou inconnue du rein - Cim10 : D410
Liens externes :

Critères de population

Sexe : Homme et femme
Age minimum : 18 ans
Age maximum : 0 ans
Critères d’inclusion :
  • Age ≥ 18 ans
  • mRCC histologiquement prouvé
  • Métastases cérébrales ne nécessitant pas un traitement par corticoides à  une dose > 40 mg/jour
  • Au moins une lésion cérébrale de plus long diamètre >8 mm ou >5 mm si > 1 lésion
  • Non antérieurement traité par cabozantinib
  • Eastern Cooperative Oncology Group (ECOG) Performance Status (PS) < 1
  • Espérance de vie > 3 mois
  • Paramètres biologiques adéquats selon les critères suivants :
    • Bilirubine totale < 2 x ULN (sauf en cas de maladie de Gilbert)
    • Transaminases sériques et phosphatases alcalines < 2.5 x ULN, ou < 5.0 x LSN en cas de métastases hépatiques ou osseuses.
    • Créatinine sérique < 2 x ULN, clairance de la créatinine 50 ml/min
    • Polynucléaires neutrophiles (PNN) 1 500/mm3
    • Plaquettes 100 000/mm3 (100 G/l)
    • Hémoglobine 9.0 g/dl
  • Affiliation à un régime d'assurance maladie (ou bénéficiaire d'un tel régime)
  •  Formulaire de consentement éclairé signé 
  • Accepter d'utiliser une contraception efficace pendant la durée de l'étude et dans un délai d'au moins 4 mois après la dose finale du traitement de l'étude. Les contraceptifs oraux ne sont pas acceptés.
Critères d’exclusion :
  • Tout traitement local antérieur des présentes métastases cérébrales
  • Tout traitement anticoagulant (sauf traitement préventif à faible dose)
  • Contre-indication à l'IRM (i.e. pacemaker)
  • Crises épileptiques non contrôlées
  • Tout symptôme d'hypertension intracrânienne
  • Toute affection cardiovasculaire parmi les suivantes dans les 12 derniers mois précédant l'initiation du traitement : angor instable/sévère, infarctus du myocarde, pontage coronarien, Insuffisance cardiaque congestive symptomatique, accident vasculaire ischémique ou hémorragique incluant les accidents ischémiques transitoires
  • Hypertension non contrôlée, définie par pression artérielle systolique >150 mmHg ou diastolique >90 mmHg, malgré un traitement médical approprié/optimal
  • Dysrhythmie cardiaque en cours de grade > 2, fibrillation auriculaire de tout grade, intervalle QT corrigé > 0.43
  • Femme enceinte ou allaitante (sérum négatif ou test de grossesse urinaire obligatoire à l'entrée de l'étude pour toutes les femmes en âge de procréer).
  • Toute condition médicale ou psychiatrique aiguë ou chronique ou anomalie de laboratoire qui rendrait le patient inapte à participer à l'étude.
  • Toute deuxième tumeur maligne au cours des 3 dernières années à l'exception du carcinome basocellulaire, du cancer du col de l'utérus in situ et du cancer de la vessie pT1 / a sans aucun signe de maladie récurrente depuis 12 mois.
  • Patients recevant un inhibiteur ou un inducteur puissant du CYP3A4, en particulier certains anti-épileptiques.
  • Conditions psychologiques, familiales, sociologiques et géographiques qui limiteraient le respect des exigences du protocole d'étude.
  • Participation à un autre essai clinique susceptible d'interférer avec l'évaluation du critère principal.
  • Hypersensibilité connue à la substance active ou à l'un des excipients du cabozantinib.
  • Patient nécessitant une tutelle ou une curatelle.

Centres d'investigation

Terminée
Nom : Institut de Cancérologie de Lorraine - ICL
Ville : VANDOEUVRE-LES-NANCY (54)
RESPONSABLE MÉDICAL
Aucun responsable médical renseigné
CONTACT TECHNIQUE
Aucun contact technique renseigné
En cours
Nom : CHU de Besançon
Ville : BESANÇON (25)
RESPONSABLE MÉDICAL
Aucun responsable médical renseigné
CONTACT TECHNIQUE
Nom : BERTHOD
Prénom : Diane
Téléphone : 03 70 63 24 03
Email : dberthod@chu-besancon.fr
En cours
Nom : ICANS
Ville : Strasbourg
RESPONSABLE MÉDICAL
Aucun responsable médical renseigné
CONTACT TECHNIQUE
Nom : Unité recherche clinique
Prénom : ICANS
Téléphone : Non disponible
Email : recherche-clinique@icans.eu

Référentiels Oncologik

  • Reins